« Les crosses »

« Les crosses »

« Les crosses » 1984

premier  travail assumé, première installation quatre années après mon DNSEP en 1980, Place du Vieux St Jean adossée à la cathédrale St Jean et simultanément, dans la galerie Espace 3 , à Perpignan. L’exposition était organisée à la fois par le CDACC, dirigé alors par Joséphine Matamoros et la galerie Espace 3 dirigée par Roger et Monique Esteve.

Ces sculptures, faisaient référence aux crosses pastorales  des évêques, bâton de pouvoir surmonté d’un symbole de spiritualité, elles étaient présentées de façon oblique,  » ni au garde à vous ni à plat ventre  ni à genoux « . Déjà , comme en témoignent les photos , je manifestais un goût particulier pour la mise en scène, la contextualisation en l’occurrence contre la cathédrale, tout contre.

J’avais sans doute des comptes à régler avec la représentation, pris en étau entre une culture familiale d’après guerre  et un enseignement « artistique » idéologique, dont la trajectoire pédagogique était conduite par André Valensi,  jeune membre du mouvement émergeant  « support/surface ».

32 ans après, je ne pense pas avoir réglé ces contradictions structurelles et l’oblicité amorcée comme réponse singulière à cette époque là demeure , sous des modalités différentes , le territoire  d’identification de mon vrai rapport au monde, intime et social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *