« Bâtons / insignes »

« Bâtons / insignes »

Les « Bâtons / insignes » 1986 /1988 sont des sculptures dérivées des crosses .

la référence  au buste en bronze liée à la mémoire de mon père, le sculpteur Roger Maureso,  est investie, colonisée par la végétation, des roseaux d’étang, du chanvre, du noisetier . Le travail de la sculpture, du modelage  est remplacé par le moulage, et l’épreuve creuse est assumée comme une peau, en l’occurrence de synthèse, délimitant les contours d’un vide central. Avec le recul, je ressens le poids de l’ anamnèse, ces formes ne sont pas sortie d’un chapeau, si j’ose dire mais de ma protohistoire , des primo/ percepts de l’enfance, entre l’œuvre de mon père omniprésente et la nature comme territoire personnel autour de la maison familiale.

Il s’agissait probablement pour moi d’opposer à la « tendance », ( rapport à l’art, initié par l’enseignement exclusif de l’école d’art ) venant coloniser  mon territoire et laissant des traces dans mon langage plastique, d’opposer un contre langage plastique, contre parce que singulier, contre parce qu’endogène et s’originant sinon dans la modélisation ambiante du rapport à l’art, mais venant de la gravité enchâssée au centre de mon être.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *